Archives pour la catégorie Presse

Tous les articles de la mobilité douce dans la presse.

Un camion en feu sur l’A41 met en avant la vision passéiste de nos élus

Voici le communiqué de presse que nous avait fait partir aujourd’hui, suite à l’accident de poids lourd sur l’A41 qui a bloqué tout Annecy et une partie de la Haute Savoie

Quand les actualités se télescopent et mettent en avant la vision « passéiste » de nos décideurs.

Ca fait sourire. Ou plutôt ça fait pleurer car ça nous impacte directement pour des années.

Ce matin, Annecy ainsi qu’une partie de la Haute-Savoie sont paralysées par un camion en feu sur l’autoroute, à 10 km au nord d’Annecy. On n’ose pas chiffrer les heures perdues dans les embouteillages.
La même situation s’était déjà produite à l’automne. Un accident sur l’autoroute paralysait Annecy, au moment même où l’agglo annonçait faire marche arrière sur la réalisation de 400m de site propre bus sur l’avenue de Genève. Désespérant…

Aujourd’hui, cette paralysie routière en Haute-Savoie intervient alors que de son côté, le parlement suisse vient de refuser de voter des crédits pour de nouvelles infrastructures routières, préférant miser sur le transport en commun. « La préservation de la qualité de vie a primé sur une vision passéiste de la mobilité. » Voilà comment une large coalition d’associations a salué la décision, mardi soir, du parlement genevois de ne pas voter les 122 millions de crédits pour la réalisation de deux nouvelles routes cantonales (L1-L2) et d’un échangeur autoroutier à Lancy-Sud. A la place, elles souhaitent une relance des transports publics, notamment « la réalisation du barreau sud ferroviaire, reliant Genève à Saint-Julien-en-Genevois ». (source Dauphiné Libéré)

Les faits parlent d’eux-mêmes.
Rappelons simplement que MM Rigaut et Monteil viennent d’annoncer continuer le projet de tunnel sous le Semnoz comme si de rien n’était et que des travaux sont en cours sur l’Ouest d’Annecy pour doubler les contournements routiers.

Bref nous continuons dans une politique de déplacements « passéiste », comme le disent si bien les parlementaires suisses…