rouleco--david malacrida-5

Circulez !

Dans cette rubrique on vous parle des itinéraires cyclables, on vous donne des conseils pour mieux rouler et on attend vos retours sur les points noirs.

Notre objectif est de faciliter la vie des cyclistes actuels et de motiver les gens à passer au vélo. Or, le sentiment d’insécurité routière est le principal frein à l’utilisation du vélo en ville. A nous de pousser nos élus pour obtenir des infrastructures sûres et efficaces, première étape dans le développement du vélo.

A ce titre nous répertorions les points noirs cyclables, interpellons les mairies et l’agglo sur les infrastructures manquantes, inadaptées, mal entretenues ou mal déneigées.
Des réunions périodiques sont déjà établies avec Annecy et Cran Gevrier. Le dialogue existe également avec la C2A. Même si nos souhaits ne sont pas toujours exaucés, ils sont au moins entendus et débattus.

Le plan des pistes cyclables

pistes_cyclables Et voici tant attendu le plan des pistes cyclables d’Annecy. Nous remarquerons rapidement qu’il n’est pas possible de faire le tour d’Annecy en ne roulant que sur des pistes cyclables.
Télécharger :

Contribuer à l’aménagement cyclable :

Vous trouverez ci dessous le plan de circulation à compléter, afin d’aider les collectivités à avoir un retour des usagés.
Pour signaler un point problématique, envoyez un mail à circulation@roule-co.org en indiquant les 6 points suivants:

  1. Contexte/lieu exact
  2. Problème
  3. Solution proposée
  4. Photo
  5. Point mentionné par
  6. Date du signalement

[contactez nous !]

Petits rappels officiels de circulation

Il n’y a pas de code de la route spécifique au cycliste…

Le cycliste suit le même code de la route que les autres véhicules, il n’est pas assimilé à un piéton ! A ce titre il est supposé respecter les stops, les priorités, les feux, les lignes continues, etc… comme un automobiliste.
Également au même titre qu’un automobiliste, il n’est pas censé rouler sur les trottoirs… sauf si un marquage au sol l’y autorise ! Mais dès que le marquage sur trottoir disparaît il faut redescendre sur la chaussée. Faire du vélo c’est un peu faire un jeu de piste. Seul un enfant de moins de 8 ans a le droit de rouler sur le trottoir, mais l’adulte accompagnant doit rouler en parallèle sur la chaussée ! C’est la logique du code de la route !
Donc au même titre qu’un automobiliste le cycliste a sa place sur la chaussée. Ainsi, ne vous stressez pas si une voiture ne peut pas vous dépasser à cause d’une chaussée trop étroite… le conducteur(-trice) attendra. Et de toute façon vous lui repasserez devant au feu rouge suivant. Après tout ce n’est pas votre faute si la mairie n’a pas prévu d’aménagement cyclable à cet endroit. Ne montez pas non plus sur le trottoir pour le (la) laisser passer, votre gentillesse vous ferait risquer une amende.

rouleco--david malacrida-15

… A quelques exceptions près :

Ah si, le cycliste a quand même quelques avantages sur l’automobiliste (outre le fait qu’il ne subit pas les embouteillages, n’a pas d’essence à payer, pas de place de parking à chercher, etc…) :

Les double sens cyclables : certaines rues en sens unique sont à double sens pour les cyclistes. Elles sont signalées en entrée (sinon c’est un sens interdit pour tout le monde). Pas vraiment de problème de sécurité dans la rue car l’automobiliste voit le cycliste qui arrive en face. C’est plutôt en intersection en sortie de la rue qu’il faut faire attention.

rouleco--david malacrida-3

Les cédez-le-passage cycliste au feu rouge : sur les feux équipés d’un panneau spécifique, le cycliste a le droit de suivre la direction de la flèche (souvent vers la droite) même si le feu est au rouge, mais il doit laisser la priorité aux autres usagers : ceux ayant le feu vert et les piétons. Dans certaines configurations de carrefours (pas de voie arrivant de la droite), le cycliste peut aller tout droit au feu rouge.
rouleco--david malacrida-8

La zone piétonne (ex. rue Carnot) : l’accès aux cyclistes est toléré mais le piéton est prioritaire. Le cycliste doit donc rouler lentement.
rouleco--david malacrida

Conseils supplémentaires

Là on vous indique ce que le code de la route ne précise pas mais qui est pourtant si utile !

1. Attention aux angles morts, notamment des camions, camionnettes et des bus : si vous ne voyez pas la tête du chauffeur dans son rétroviseur, il ne peut pas vous voir ! Même dans un simple Kangoo utilitaire on n’y voit pas grand chose depuis le siège du chauffeur. Donc ne restez pas sur les côtés. Restez derrière ou passez devant (5 mètres devant s’il s’agit d’un camion car le chauffeur ne voit pas ce qui est juste devant son pare-choc)

2. Retournez-vous : même si le danger vient des cotés plutôt que de derrière, il faut apprendre à regarder derrière soi pour voir ce qui arrive, notamment si vous voulez faire un changement de direction et agir en conséquence avec anticipation. Tendre le bras vers la gauche ne donne pas la priorité pour tourner à gauche si une voiture est déjà en train de vous dépasser !

rouleco--david malacrida-7

3. Choisissez votre itinéraire : laissez tomber la logique d’automobiliste. Privilégiez les petites rues tranquilles, évitez les gros rond-points, prenez l’itinéraire où le cadre est le plus sympa, où il y a le moins de dénivelé, quitte à faire un petit détour. Contactez Roule & Co pour avoir des conseils d’itinéraires.

4. Attention aux portières qui s’ouvrent ! Il est conseillé de laisser 1m avec des voitures stationnées en créneau. OK, 1m c’est a peu près la largeur d’une bande cyclable (quand il y en a une). Donc roulez sur le trait pointillé qui limite la bande cyclable (un bon repère !)

downdays Freeski-downdays freeski

5. Soyez visibles ! … (et pas que la nuit) Le cycliste est « petit » comparé à une voiture et dans notre pays il y a encore trop peu de cyclistes. En arrivant sur une intersection, un automobiliste va chercher du regard la présence d’une autre voiture mais ne pensera pas à chercher un cycliste sur le bord de la chaussée. Donc ne serrez pas trop à droite ! Évidemment n’hésitez pas à porter des vêtements de couleurs vives (idéalement un gilet jaune, surtout par temps gris, en cas de pluie ou la nuit) et à vous équiper d’un éclairage efficace – et d’ailleurs obligatoire – pour la nuit (qui commence à 17h en hiver !).

6. …Et sachez si vous avez été vu. Cherchez le regard des autres usagers ! Pas besoin de le regarder méchamment. Mais si vous voyez que l’automobiliste qui aborde le rond-point sur lequel vous évoluez regarde tout droit, ou si ses yeux sont cachés derrière le montant du pare-brise, c’est qu’il ne vous a pas vu. Préparez-vous à sauter sur les freins !

7. Les ronds-points : la hantise du cycliste. N’utilisez surtout pas la bande cyclable souvent matérialisée sur le pourtour. C’est un faux-sentiment de sécurité car vous y êtes mal vus. Roulez au milieu, prenez votre place et soyez dynamique ! Un cycliste n’est pas un « sous-usager ».

8. Soyez fainéants, anticipez : anticipez la couleur du feu, le ralentissement d’un bus devant vous et pensez à changer les vitesses en permanence en fonction de votre vitesse et des relances.

9. Circuler c’est se garer. Pour éviter le vol ou la dégradation de votre fidèle vélo, investissez dans un antivol efficace (idéalement un « U »). Attachez toujours le cadre et la roue avant si possible. Choisissez un lieu de passage plutôt que le fin fond d’une ruelle sombre !

Et en cas d’accident ?

Malgrè tous les conseils qu’on vous a donnés vous avez quand même un accident avec une voiture ? Même s’il ne s’agit que d’un accident bénin : Constat à l’amiable !!

Et si vous n’avez pas de constat à l’amiable sous la main, prenez les coordonnées du conducteur, des témoins éventuels, prenez en photo son véhicule, son immatriculation, sa tête et le lieu de l’accident.
Car ce n’est peut-être que quelques heures après, à froid, que vous vous apercevrez que vous avez drolement mal au poignet et qu’il y a quelque chose de cassé…

Si la faute du tiers est reconnu, la remise en état de votre vélo sera remboursée, vous aurez peut-être une compensation pour le préjudice physique subi (même si vous n’avez pas beaucoup mal…), votre casque – si vous en aviez un – sera systématiquement remboursé pour en acheter un neuf, vos vêtements déchirés pourront être remboursés.
Personne n’a d’assurance vélo. C’est votre responsabilité civile qui rentre en jeu. Suite à l’accident contactez donc immédiatement votre assurance.

Donc ne surtout pas penser que « je ne suis qu’un vélo, je ne vais quand même pas embêter cet automobiliste qui vient de me renverser et qui n’a pas d’accroc sur sa carrosserie ».