Communiqué de presse / Projet de raccordement de la RD1201 au secteur des Prés Bouveaux – Seynod

Roule & Co a publié un communique de presse au sujet du projet de raccordemement de la RD1201 et du secteur des prés bouveaux à Seynod

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

PROJET DE RACCORDEMENT RD 1201 ET SECTEUR DES PRES BOUVEAUX

 Annecy, le 08/06/2021

Dans la perspective de la réunion d’information du 10 Juin 2021, dans le cadre de la concertation et de l’enquête publique sur le projet de voie de raccordement entre la RD 1201 et le secteur des Prés Bouveaux, Roule & Co apporte sa contribution sur certains aspects du dossier.

La présentation qui est faite commence par évoquer l’entreprise Amazon, dont l’installation sur le secteur de Branchy a provoqué de nombreux désagréments et difficultés de circulation. Roule & Co déplore cette situation qui place la collectivité devant le fait accompli et l’oblige à la réalisation d’un projet routier d’envergure.

Concernant le vélo :

– Le dossier stipule une voie verte à double sens de circulation piétons/vélos, conformément à la Loi LAURE, ce dont nous nous réjouissons.

– Cependant il est fait part dans le dossier que ce projet permette une continuité cyclable, ce qui est inexact puisqu’aucun aménagement cyclable, existant ou en projet, et offrant un niveau de service équivalent à cette piste bidirectionnelle, n’aboutit dans ce secteur. Hors dans une volonté d’anticipation, voire d’incitation à changer les pratiques de livraison d’Amazon via d’usage croissant de vélos cargos pour les livraisons du « dernier kilomètre » (90% de ce qui part pour Annecy/Seynod doit pouvoir être livré en vélo cargo) il nous   parait primordial de prévoir rapidement cette continuité avec un niveau de service équivalent, avec l’échéancement et le financement associés. Effectivement, en 2021 on ne doit plus en être à faire des bouts de piste en mode « saupoudrage ».

-De même, le terme de « délestage » utilisé à plusieurs reprises nous semble être un défaut de langage qui ne décrit pas la réalité. D’innombrables exemples montrent que la création d’infrastructures routières ne déleste pas grand-chose, mais génère un trafic induit qui finit toujours par saturer l’espace mis à disposition des véhicules motorisés. La priorité devrait être à inciter et accompagner les changements de comportement amenant une réduction du trafic global (livraisons intra-urbaines en vélo cargo) plutôt qu’à l’extension de l’offre routière.

-Nous pourrions nous réjouir d’une nouvelle « voie verte », mais celle-ci n’étant reliée à aucune autre et les besoins prioritaires du bassin annecien que nous avons identifiés étant ailleurs, nous ne pouvons qu’encourager les divers aménageurs à multiplier les pistes et bandes cyclables partout ailleurs, ne serait-ce que pour rejoindre celle-ci.

Concernant les impacts environnementaux, sur la faune et la flore, ainsi que le devenir des parcelles longeant cette route, Roule & Co ne prétendant pas être expert dans le domaine, en appelle aux associations compétentes afin qu’elles en évaluent les conséquences.

Si nous comprenons l’impatience des riverains, nous déplorons le peu de communication sur ce projet et la volonté manifeste de ne faire de cette concertation qu’une simple « formalité », comme lu dans la presse locale. Ce projet, si sa nécessité était avérée, devrait pouvoir attendre la fin d’une réflexion plus large, déjà en cours, sur les déplacements et la mobilité de l’ensemble du bassin annécien.

À ce stade, Roule & Co émet les réserves évoquées plus haut et en appelle à l’ensemble des acteurs concernés et des personnes intéressées par l’aménagement de notre territoire à participer à cette enquête publique.

 

Comptage de cyclistes les 27 et 29 avril

Les 27 et 29 avril matin, la commission circulation de Roule & Co, avec l’aide de bénévoles, organise un comptage de cyclistes se rendant au travail, sur différents points d’Annecy.
Ce comptage est réalisé tous les ans, 2 fois par an, aux mêmes endroits et sur les mêmes tranches horaires (7h30-8h30)
L’objectif est de quantifier le nombre de cyclistes se rendant au travail, sur différents points stratégiques de la ville, et mesurer l’évolution au cours des années et des saisons
Ces comptages permettent d’avoir un bon indicateur de la cyclabilité sur Annecy

Vous voulez nous aider et compter des cyclistes: contactez nous pour l’organisation info@roule-co.org

Article dans le Dauphiné Libéré / piste cyclable mairie d’Annecy

Voici l’article paru dans le Dauphiné Libéré du 07/04/21, suite à notre communiqué de presse au sujet de la nouvelle piste cyclable le long de la marie qui sera opérationnelle le 1er juin

 

L’été dernier, l’association pour la promotion du vélo Roule & Co d’Annecy avait déploré la suppression de la “coronapiste” provisoire, quai Eustache-Chappuis.

Cette fois, elle délivre un satisfecit aux élus d’Annecy, qui ont présenté jeudi 1er avril la nouvelle version de la piste cyclable, dont l’aménagement doit démarrer mardi 6 avril pour une mise en service le 1er  juin.

Un tracé un peu moins direct que l’an passé

« Le tracé est un peu moins direct que l’an dernier, mais il répond aux impératifs de sécurité et d’efficacité d’un tel aménagement. Il évite notamment aux cyclistes de croiser l’entrée du parking souterrain de l’hôtel de ville, qui était l’un des points délicats de la version 2020 », souligne Roule & Co.

Selon elle, le choix de supprimer partiellement, sur le quai Eustache-Chappuis, une voie de circulation sortante (de Sevrier vers Annecy) plutôt qu’entrante comme l’an passé, « devrait rassurer ceux qui pensaient que les bouchons rive ouest, dès Duingt, étaient causés par cette piste. »

Pour l’association, l’inquiétude de certains commerçants à propos des modifications d’accès à la poche du lac pour les voitures est injustifiée. Étude du Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement (Cerema) à l’appui (*), montrant que « les commerces de centre-ville sont avant tout fréquentés par les personnes habitant en centre-ville, et [qu’]une minorité s’y rend en voiture ».

En réalité, les chiffres de l’étude varient selon que l’on est dans une grande agglomération ou une ville moyenne, mais Roule & Co fait aussi observer que la poche du lac, délimitée par les rues du Lac, Camille-Dunant, Joseph-Blanc et la rue du Collège-Chappuisien offre « une faible capacité de stationnement. »

« Il y a fort à parier [que les commerçants] surestiment la part de leurs clients venant en voiture et stationnant dans la poche du lac a fortiori », observe l’association.

Roule & Co rappelle encore que « depuis dix ans, la liaison Marquisats-Bonlieu est un des points noirs majeurs que Roule & Co signale à la mairie. »

En 2019, le baromètre des villes cyclables de la Fédération des usagers de la bicyclette (FUB), auquel 2 000 cyclistes annéciens avaient contribué, répertoriait le quai Eustache-Chappuis comme l’un des principaux points noirs cyclables en termes de sécurité, derrière l’avenue de Genève, l’avenue de Brogny ou encore le boulevard de la Rocade.

(*) “Mobilité et commerces : quels enseignements des enquêtes déplacements ?”, 18 juin 2020. Sur www.cerema.fr   (actualités/mobilités)